Stola = robe
---- Tiré de …
C’était une robe féminine portée par-dessus la tunique; elle descendait jusqu'aux chevilles ou aux pieds (Hor. Sat. I.2.99) et était attaché autour du corps par une ceinture, laissant au-dessus de la poitrine de larges plis. La tunique ne descendait pas beaucoup en dessous du genou, mais la différence essentielle entre la tunique et la stola semble avoir été que cette dernière avait toujours un instita ou un volant cousu au bas et atteignant la cheville (Hor. Sat. I. 2.29). Sur la Stola, la femme s’enveloppait de la Palla ou Pallium.

La stola semble avoir été généralement attachée par-dessus l'épaule par une fibule ou un fermoir, et avait généralement des manches, mais pas toujours. Elle était la robe caractéristique des matrones romaines comme la toge l’était pour hommes. Par conséquent, les mérétrices (1) n'étaient pas autorisées à la porter, mais étaient habillées seulement d’une toge de couleur foncée (Tibull. IV.10.3; Mart. I.36.8), et en conséquence Horace (Sat. I.2.63) parle de la matrone en opposition avec les togata. Les femmes, qui avaient convaincues d’adultère par leur mari n'étaient pas autorisées à porter la Stola, mais uniquement la toge. Martial y fait allusion (II.39, VI. 64,4).


La note est due à l’auteur du site.

(1) Mérétrices pluriel de meretrix :prostitué de haute position.

sommaire